Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Collectif Chinonais Environnement - Page 4

  • Compte-rendu de la réunion du Collectif Chinonais Environnement du 8 février 2017

    1 / Communication par facebook
    La page Facebook du Collectif Chinonais Environnement a été créée / A la date du 8 février : 78 fans / 1 administrateur : Dimitri.
    Rappel du site internet du Collectif régulièrement mis à jour (Michel) : http://collectifchinonaisenvironnement.hautetfort.com 

    2/ Zéro phyto : 

    Guide de gestion écologique des espaces collectifs publics et privés : plusieurs exemplaires commandés et répartis entre nous par Dimitri

    Pour un marché bio à Chinon le 29 juillet : groupe de travail : Lucile, Aurore, Jean-Jacques 
    Marché organisé en collaboration avec ‘Vignes en guitare’ à la collégiale saint Mexme, qui conjugue musique jazz et salon des vins.
    L’accès au salon des vins, dans l’espace clos devant la collégiale, étant conditionné par un droit d’entrée (5 euros), le marché des producteurs bio sera installé en libre accès, à proximité, place saint Mexme.

    Il nous faut demander une autorisation au Maire, par courrier ; un droit d’emplacement sera à payer par les producteurs.
    Horaires du marché : 8 h à 18 h ? (à préciser)

    Communication partagée avec ‘Voyage en guitare’, explicitant notre revendication d’une nourriture bio dans les établissements publics (cantines, hôpital, maisons de retraite...) .
    Partage de coûts de la communication ? Peut-être difficile pour le Collectif qui n’a pas de moyens financiers.

    14 mars : AG du Groupement des Agriculteurs biologiques et en biodynamie de Touraine (GABBTO). Jean-Jacques donne l’information de ce marché.
    Bulletin de pré-inscription à prévoir.

    Démarches auprès des agriculteurs :

    - Le Collectif accepte la proposition des Habitants de Saint-Louans de co-organiser un débat public à l’automne 2017, invitant notamment les Syndicats des vins de Chinon et de Beaumont-en-Véron qui se mobilisent actuellement à partir des courriers envoyés aux viticulteurs par les riverains. 
    Des Habitants de Saint Louans ont contacté dans cette perspective l’association Générations futures.
    Dominique propose l’intervention d’une chercheuse de l’INRA pour accompagner le débat.
    - Les écoles à proximité de parcelles traitées (Saint-Benoit la Forêt / Marçay) : courrier de rappel envoyé à l’Inspecteur d’Académie, car 1er courrier resté sans réponse.
    Démarches à poursuivre à Marcay : Maire / directrice de l‘école / fédération des parents d’élèves

    3 / ‘Territoire en transition’ -  mardi 28 mars à 20 h 30 : projection du film ‘Qu’est ce qu’on attend ?” Marie-Monique Robin / cinéma le Rabelais à Chinon – groupe de travail : Marie-Christine, Marie, Marc. 

    Suite au film, débat animé par Marc Mauvy, associé à Pascal Hugo, un des animateurs de l’association Transition Brenne à Reugny (37) 
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/05/03/Transition-energetique-Reugny-pionniere-2704080

    Dans le cadre du débat, distribution de 2 post-it à chaque spectateur afin que chacun inscrive deux mesures nécessaires de son point de vue pour que sa commune travaille à sa transition.
    Noter sur chaque post-it sa commune d’habitation.
    Tous ces post-it seront affichés sur les murs du cinéma au fur et à mesure des débats.
    Une fois les débats terminés, les préconisations des habitants seront répertoriées pour chaque commune et seront envoyées aux maires concernés, comme indication des souhaits de certains de leurs administrés.
    Relever les noms et coordonnées des personnes intéressées pour poursuivre ce projet ‘Territoire en transition’, dans le cadre du groupe de travail.

    Communication :

    • Collectif : lettre d’information concernant la projection du film aux Maires des communes du Chinonais (voir pièce jointe
    • Collectif : Flyer et ‘bande-annonce’ pour le cinéma (conception : Dimitri)
    • Cinéma : annonce du film dans sa programmation


    4 / Coordination des associations  et collectifs pour un débat citoyen sur l’avenir de Chinon / suite mobilisation contre parking Brèche 
    9 au 15 mars : 
    accueil à Chinon d’une vingtaine d’étudiants et de leurs enseignants, de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris.
    Projet : engager une réflexion et un travail avec les habitants pour réfléchir à l’évolution de la ville - ‘Penser Chinon’
    Premier Dialogue public : mercredi 15 mars à 19 h salle Olivier Debré – Hôtel de Ville (salle à reconfirmer) / Attention, la participation à cette réunion remplace notre prochaine réunion du Collectif
    Cette première période de travail sera suivie de 2 autres, en mai et juin.

    5 / Création de nouveaux jardins partagés en pied de forteresse
    A l’initiative de l’ASPIE et d’habitants de la rue Voltaire, négociations en cours avec le Conseil départemental et la mairie de Chinon.

    6 / Centrale nucléaire de Chinon

    Réunion de la Commission Locale d’Information (CLI) du 7 / 02  / 17 : démantèlement de l’Atelier des Matériaux Irradiés (AMI)
    Voir en pièces jointes, le compte-rendu du représentant du Collectif à la CLI (Michel) et le compte-rendu provisoire de cette réunion établi par le secrétariat de la CLI incluant la présentation officielle de ce démantèlement par EDF.

    7 / Adhésion au réseau ‘Sortir du nucléaire’ : poursuite des échanges
    Etant donné l’émotion produite dans le Collectif par le départ d’un de ses membres actifs , suite à la décision d’adhérer au réseau ‘Sortir du nucléaire’ prise lors de la réunion du 
    11 janvier 2017 (15 pour / 2 contre / 6 abstentions), poursuite des débats autour du bien-fondé d’une telle décision.

    Le Collectif et les positions ‘radicales’ 

    . Enoncer comme nécessaire une ‘sortie du nucléaire’ ne serait-il pas moins radical en fait, qu’énoncer la nécessité du ‘Zéro Phyto’ dans le cadre de nos actions actuelles par exemple en direction des agriculteurs ?
    . Même si dans sa charte, le réseau ‘Sortir du nucléaire’ énonce la nécessité d’un développement des énergies alternatives, n’est-il pas essentiellement marqué par une image d’anti-nucléaire ?
    . Cette image n’est-elle pas à même de fragiliser la considération dont bénéficierait le Collectif à l’heure actuelle dans la Commission Locale d’Information (CLI), parce que marqué par une position de ‘modération’ ?
    . Le Collectif en tant que tel, qui n’a pas statut d’association mais a fonction de plateforme d’échanges, de débats et d’actions, doit-il adhérer à des réseaux, regroupements, associations... ?  Si la réponse est négative, il reviendrait à chacun de ses membres d’engager ses propres adhésions comme il le souhaite.
    . Pourquoi ce débat sur la question du nucléaire nous ‘remue’ t’il de manière importante ? Y a t’il des précautions implicites, voire un interdit, dans notre région fortement marquée par les emplois générés par cette industrie ?

    A propos des modes de fonctionnement  du Collectif :
    Quelles sont les bonnes modalités de fonctionnement ?
    . Dans la mesure où, à l’instar d’associations, il n’y a ni bureau, ni conseil d’administration, ni AG , la réunion mensuelle du Collectif ouverte par définition à tous, est-elle souveraine dans ses décisions ? Les réunions mensuelles du Collectif sont-elles des AG permanentes ?
    . Pouvons-nous accepter qu’une décision prise à une forte majorité, soit remise en question lors d’une réunion suivante ? A quelles conditions ?  
    . A l’occasion de certaines prises de décision, notamment celles concernant la dimension identitaire du Collectif, peut-on se contenter d’organiser la prise de décision en privilégiant implicitement les votes ‘pour’ ? Ne faut-il pas commencer par exprimer les votes ‘contre’, les expliciter et les travailler en profondeur, avant de se préoccuper des votes ‘pour’ ? Serait-ce ainsi un moyen de travailler dans le sens de ce qui a été défini lors d’une réunion précédente comme étant ‘la sociocratie qui incite à continuer les débats tant qu’il y a des oppositions” ?
    . Le Collectif doit-il prendre des décisions susceptibles d’entrainer l’opposition, voire le départ de certains de ses membres ? Si la réponse est négative, peut-on imaginer être constamment dans le consensus  et qu’en serait-il de nos possibilités d’action effectives ?
    - Quelle importance a la dimension ‘affective’ entre les membres du Collectif, dans les prises de décision ? 

    La réunion semble se terminer sur une décision stabilisée : "pour" l'adhésion, malgré les réticences exprimées à nouveau , mais assortie d'une proposition de ne plus engager le collectif par rapport à d'autres associations ou mouvements existants. Cette proposition a été approuvée de manière informelle. Elle met le collectif en porte à faux par rapport à sa décision sur ‘sortir du nucléaire’. Mais, si nous avons une certaine tolérance à l'ambiguïté, nous pouvons en rester là (?)

    Les prochaines réunions du Collectif Chinonais Environnement :

    - Mercredi 15 mars à 19 h : réunion du Collectif remplacée par le Dialogue public 1 "Penser Chinon" à la salle Olivier Debré de l'Hôtel de Ville de Chinon (cette salle sera reconfirmée)
    - Mercredi 5 avril à 20 h
    - Mercredi 10 mai à 20 h
    - Mercredi 14 juin à 20 h

    A la Maison des Associations, 45 rue Jean-Jacques Rousseau à Chinon 

    Bien cordialement.

    Collectif Chinonais Environnement
    http://collectifchinonaisenvironnement.hautetfort.com 

  • Dialogue public "Penser Chinon" le 15 mars

    Penser Chinon
    Une école d'architecture à la rencontre d'une ville et de ses habitants

    Dans le cadre de l'opération "Penser Chinon", les étudiants et les enseignants de l'Ecole spéciale d'architecture de Paris vous invitent très cordialement à participer au premier

    dialogue public
    (réunion d'information et d'échanges)
    qui se tiendra
    le mercredi 15 mars 2017 à 19 h.
    à la Mairie de Chinon - Salle Olivier Debré

    Les étudiants et les enseignants de l'Ecole spéciale d'architecture de Paris y présenteront leur démarche et leurs premières impressions de la ville. Ils échangeront avec les Chinonais sur leur vision de la situation actuelle, leurs souhaits, leurs idées et leurs attentes pour l'avenir de leur cité.

     
     

    Participez ! Exprimez-vous !

     

    Réunion organisée avec le soutien de la Coordination pour un débat citoyen sur le futur de Chinon et l'abandon du projet de la Brèche.

    Durant le premier semestre 2017, des étudiants en architecture et leurs enseignants viendront à la rencontre des Chinonais pour échanger sur leur ville et recueillir leur sentiment. Des dialogues publics ponctueront leur démarche pour déboucher sur une analyse commune de la situation et des enjeux d'avenir, puis, dans un second temps, sur des hypothèses d'aménagement dans la ville.

    En mai 2016, lors d'une réunion publique, la Coordination pour un débat citoyen sur le futur de Chinon et l'abandon du projet de la Brèche avait pris l'engagement auprès des Chinonais d'accueillir et d'encourager toute réflexion concertée sur l'avenir de la ville. Dans la logique de cet engagement, la Coordination soutient la démarche "Penser Chinon" conduite par l'Ecole spéciale d'architecture de Paris, ses enseignants et ses étudiants.

  • Compte rendu de la réunion du 11 janvier 2017

    1 / Point d’organisation

    • La réunion du mois de mars aura lieu le 15 mars (au lieu du 8 mars), du fait de l’indisponibilité d'une salle de réunion.
    • Proposition est faite que les nouveaux entrants dans le Collectif puissent se référer aux différents documents présentés sur le site internet régulèrement tenu à jour (Michel) pour connaître l‘historique des projets et des actions, ceci pour que nous ne soyons pas amenés à trop de répétitions dans le cadre des réunions http://collectifchinonaisenvironnement.hautetfort.com 


    2 / Coordination anti-Brèche : projet d’ateliers publics d’urbanisme et d’architecture avec l’Ecole Spéciale d’Architecture ESA / Ville en transition

    • la venue d’enseignants de l‘ESA à Chinon, le 23 janvier, est en cours de préparation de la part du Collectif : collectage d’informations et de documents liés à l‘Urbanisme 
    • la réunion de la Coordination le 12 janvier dernier à laquelle participaient Marie-Noêlle, Franck, Françoise, a permis de rappeler les premiers termes de cette collaboration avec l’ESA sur la base de la mobilisation des habitants à une réflexion alternative au projet actuel de développement de Chinon porté par la Mairie, et le périmètre du projet qui concerne l’ensemble des quartiers de cette ville
    • la dénomination de ce projet ‘Démarche ville en transition’ que le Collectif propsait, n’a finalement pas été retenue par la Coordination, car estimé trop abstrait, peu parlant pour les habitants
    • la proposition de projection du film ‘Qu’est ce qu’on attend ?’ comme moment de dynamisation de ce projet avec l’ESA, est retenue par la Coordination. Sa date est encore en cours de discussion.


    Jean-François n’étant plus disponible pendant quelques temps pour représenter le Collectif dans le cadre de la Coordination, Marie-Noêlle et Franck effectueront ce travail avec potentiellement le soutien de Marie-Christine et Dominique.

    3 / Plan Zéro Phyto : groupe de travail : Jacques / Marie / Marie-Hélène / Henri / Franck / Jean-Yves / Françoise

    Démarche auprès des agriculteurs utilisant produits phytosanitaires :

    • Quartier de Saint-Louans : les lettres envoyées à une dizaine de viticulteurs de la part d’une vingtaine d’habitants, a entrainé une réunion exceptionnelle de la part du Syndicats des vins qui s’est chargé d’être interlocuteur auprès de ce groupe d’habitants. Le groupe d’habitants a donc proposé au Syndicat que soit organisé conjointement un débat ouvert sur la question des précautions à prendre dans l’usage des produits phytosanitaires.
    • Ecole de Marçay, située en proximité de terrains exploités en grandes cultures : le Maire estime qu’il n’y a pas de danger. Rendez-vous demandé avec le Maire et l‘agriculteur concerné ( Marie-Hélène et Jean-Jacques)


    Epandage de lisier de la part d’un agriculteur en proximité du point de captage de Champ Pulans
    Constat global de non intervention de la puissance publique (les Mairies, La Direction Départementale de la Protection des Populations à Tours ...) par rapport à ce type de situation 
    Rendez-vous avec l agriculteur ( Marie-Hélène et Jean-Jacques).
    Proposition d’inscrire ce type de situation dans une réflexion plus large sur la qualité de l’eau (Marc Mauvy). Ainsi, prendre appui notamment sur la dynamique suscitée potentiellement par le 
    Plan dassainissement des bassins de captage prévu pour les 5 ans à venir, par l’Agence régionale de l’Eau et la Communauté de Communes. Ce plan n’est à ce jour pas officiellement signé. Nous pourrons nous rapprocher de la Communauté de Communes pour en avoir connaissance.

    Pour un marché bio à Chinon : groupe de travail : Lucile, Aurore, Jean-Jacques
    Confirmation de la part du Collectif de l’inscription de cette initiative dans la manifestation “Vignes en guitare” les 29 et 30 juillet 2017.
    Envoi d’un courrier de confirmation à la Mairie (Françoise)
    Organisation à venir : contact avec les agriculteurs bio (Magalie Savaton...) / contact avec les organisateurs de Vignes en guitare pour l’organisation de cette manifestation.../ projet de communication et d’information auprès de la population à préparer...
    D’autres membres du Collectif participeront à ce projet à la demande du groupe de travail...

    4 / L’adhésion du Collectif au réseau Sortir du Nucléaire 
    Rappel des arguments échangés lors de la réunion précédente :
    Arguments favorables : SDN est un réseau de plusieurs centaines d’associations et collectifs qui travaille son sujet, fait sortir des informations, est très actif.../ son opposition à l’énergie nucléaire met en question l’encouragement à une consommation d’énergie dont le coût est à ce jour sous-évalué.
    Mise en question : faut-il partager cette démarche qui consiste à s’opposer à l’énergie nucléaire, en passant sous silence le recours aux énergies fossiles (la démarche Negawatt n’est-elle pas plus utile ?) / le Collectif est il prêt à assumer la radicalité de certaines positions et actions de SDN ?

    La réunion du Collectif décide de l’adhésion au réseau ‘Sortir du nucléaire’ ( 15 pour / 2 contre / 6 abstentions).

    Cette décision a été suivie de nombreux échanges entre plusieurs participants de cette réunion sur 2 questions :

    • la justesse et l‘intérêt pour le Collectif, de prendre cette décision
    • les modalités de prises de décision

    11 janvier 201Proposition de remettre cette question à l’ordre du jour lors de la prochaine réunion.

    4 / Communication par facebook
    Décision de création d’une page Facebook , jugée plus dynamique et mieux approprié aux activités du Collectif qu’un groupe Facebook.
    Cette page a été créée depuis la tenue de la réunion, la voici :    https://www.facebook.com/collectif.chinonais.environnement/?fref=ts

    Merci de vous y rendre si vous fréquentez Facebook et de cliquer sur le pouce "j'aime" pour la populariser...

    / Récit ‘Détours alternatifs’ de Lucile et Julie dans une très large région, à la rencontre de personnes qui ont choisi des modes de vie et d’habitats collectifs, regroupés, écologiques...
    Questions autour de modes de vie engageant des formes de sobriété, d’organisation et de prise de décision dans ces collectifs comme ‘la sociocratie qui incite à continuer les débats tant qu’il y a des oppositions. Pour rappel : il peut y avoir des personnes « pour », des personnes « contre » et des personnes « pas contre ». Tant qu’il y a des personnes « contre » , le débat continue. Entre autres choses, cela identifie les intentions de chacun . Cela prend plus de temps que le vote à majorité -............... - mais cela tend à ce que tout le monde s’y retrouve…’

    Les prochaines réunions du Collectif Chinonais Environnement 

    Mercredi 8 février à 20 h
    Mercredi 15 mars à 20 h
    Mercredi 5 avril à 20 h
    Mercredi 10 mai à 20 h
    Mercredi 14 juin à 20 h

    à la Maison des Associations, 45 rue Jean-Jacques Rousseau à Chinon.

    Bien cordialement.

    Collectif Chinonais Environnement

  • Compte-rendu de la réunion du Collectif Chinonais Environnement du 14 décembre 2016

    1/ Communauté de Communes Chinon Vienne et Loire - Territoire en Transition  - groupe de travail : Marie-Christine / Marie / Michèle / Marc (Mauvy) / Laurence

    La Coordination contre le projet de stationnement Brèche Coeur de ville a répondu favorablement à la proposition du Collectif, d’engager un travail de réflexion sur l’évolution urbaine de Chinon avec les enseignants et les étudiants de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris. Une visite des enseignants et une journée de travail avec eux sont prévus le lundi 23 janvier.

    Le groupe de travail ‘Territoire en transition’ propose que ce projet s’intitule ‘Démarche ville en transition’ et que la projection du film de Marie-Monique ROBIN «  Qu’est-ce qu’on attend ? » soit l’occasion d’un appel aux habitants pour participer à des ateliers publics d’urbanisme et d’architecture. 
    La date de cette projection est donc à recaler avec le cinéma Le Rabelais fin mars ou en avril, afin de laisser le temps aux étudiants d’effectuer un premier travail d’analyse (Françoise).
    A noter que le PNR nous a contacté pour co-organiser la projection de ce film, se chargeant de l’invitation de différents acteurs de Villes en transition.

    Une remarque : concerner spécifiquement Chinon par ce projet ‘Démarche ville en transition’ ne doit pas nous faire oublier que notre projet initial concerne un territoire plus vaste, celui du Chinonais. Il faudra réfléchir à la manière de le concerner par cette dynamique.

    2 / Centrale nucléaire de Chinon

    Rappel de la condamnation récente d’EDF et du directeur de la Centrale de Chinon
    , pour violation de la réglementation sur 3 points liés à la sécurité, à partir d’une plainte déposée par l’association Sortir du Nucléaire : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Chinon/n/Contenus/Articles/2016/12/07/Centrale-Sortir-du-nucleaire-obtient-gain-de-cause-2928530 

    Compte-rendu de la réunion de la Commission Locale d’Information (CLI) liée à la Centrale de Chinon (Michel) :
    - le bilan financier 2015 : fait ressortir un budget de fonctionnement essentiellement consacré à des dépenses de personnel  (salaires de 44 700 euros correspondant à 3 postes à temps partiel).
    Aucun budget n’est accordé à la communication, qui est pourtant la première tâche de cette commission.
    - la communication : à la question posée par le Collectif portant sur une diffusion à tous les habitants du département, du bulletin d’information de la CLI (un numéro à ce jour), la CLI répond par le projet d’une diffusion dans les boites aux lettres aux habitants dans un périmètre de 10 km autour de la centrale.
    La création d’un site web annoncée pour octobre 2016, est repoussée en 2017.
    - un point par l’Agence de Sureté Nucléaire (ASN) concernant l’état des cuves dont l’acier a une teneur en carbone trop élevée (0,3 à 0,4 % au lieu de 0,2 %) pouvant induire des fissures : la situation n’étant pas alarmante, autorisation de redémarrage des 3 réacteurs concernés.
    - la distribution des comprimés d’iode (demande d’un point de situation par les associations) : les boites non récupérées par leurs destinataires leur seront envoyées par la Poste.
    - les sirènes d’alarme  (deux , réduites au nombre d’une à ce jour, que l’on n’entend pas au delà du centre ville) : jeu actuel de renvoi des responsabilités entre la Mairie et la Préfecture, à propos de questions liées à la sécurité des populations.
    - le planning de démantèlement de la Centrale s’établit dans le temps long : Chinon étant site pilote pour la mise en œuvre d’un robot / jusqu’en 2030 : construction du robot / 2030-2060 : test de démontage d’un réacteur graphite de Chinon / 2060-2090 : démontage des autres réacteurs de ce type 

    L’adhésion du Collectif au réseau Sortir du Nucléaire proposée par Philippe.
    Arguments favorables : SDN est un réseau de plusieurs centaines d’associations et collectifs qui travaille son sujet, fait sortir des informations, est très actif.../ son opposition à l’énergie nucléaire met en question l’encouragement à une consommation d’énergie dont le coût est à ce jour sous-évalué.
    Mise en question : faut-il partager cette démarche qui consiste à s’opposer à l’énergie nucléaire, en passant sous silence le recours aux énergies fossiles (la démarche Negawatt n’est-elle pas plus utile ?) / le Collectif est il prêt à assumer la radicalité de certaines positions et actions de SDN ?
    Proposition : bien connaître les enjeux de SDN http://sortirdunucleaire.org/charte et inviter à l‘une de nos réunions l’un de ses administrateurs pour un échange (Marc Erens).

    3 / Plan Zéro Phyto : groupe de travail : Jacques / Marie / Marie-Hélène / Henri / Franck / Jean-Yves / Françoise

    Compte-rendu du questionnaire aux collectivités territoriales concernant leurs plans Zéro-phyto 2017 : voir document joint (Franck)
    Suivi d’une rencontre avec la NR (Henri, Jean-Yves) : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Communes/Chinon/n/Contenus/Articles/2016/12/13/Zero-phyto-des-2017-le-collectif-reste-mobilise-2935461

    Analyses des poussières résiduelles dans des sites et habitations en proximité de parcelles agricoles traitées avec des produits phytosanitaires  : 
    Ecole primaire Saint Benoit la Forêt : le Maire rencontré par Marie-Hélène et Françoise, sensible aux problèmes de santé provoqués par l’usage des produits phytosanitaires, propose une rencontre entre les agriculteurs de cette commune et des membres de notre Collectif et envisage des analyses des poussières résiduelles dans cette école.
    La lettre ci-jointe est envoyée à l’Inspecteur d’Académie (Franck).
    Quartier de Saint-Louans : un courrier a été envoyé à 10 viticulteurs usagers de produits phytosanitaires par une vingtaine d’habitants /  Au printemps : commande d’analyses de poussières résiduelles dans une habitation de ce quartier auprès du Laboratoire de Touraine

    Epandage de lisier de la part d’un agriculteur en proximité du point de captage de Champ Pulans
    La Direction Départementale de la Protection des Populations à Tours contactée, a envoyé le courrier ci-joint. Le Collectif répond à la DDPP en signifiant une réponse insuffisante car trop relative quant à ses vérifications et contrôles  (Marie-Hélène). Proposition de rencontre à cet agriculteur ( Marie-Hélène et Jean-Jacques)

    Pour un marché bio à Chinon
    La Mairie, contactée à ce sujet, propose l’inscription de cette initiative dans la manifestation “Vignes en guitare” les 29 et 30 juillet 2017.
    Les agriculteurs bio, mobilisés dans le cadre du GABBTO, pourraient être disponibles à cette période.
    Seraient partantes pour participer à l’organisation de ce marché Aurore et Lucile, à condition de renforts de la part d’autres membres du Collectif.
    A revoir, lors de notre prochaine réunion en janvier.

    4 / Communication par facebook
    Un groupe Facebook du Collectif Chinonais Environnement est à ce jour administré par Isabelle (Gaudicheau). Contact avec Isabelle pour en faire le point (Françoise).

    5 /  SMICTOM réunion du 12 décembre: lancement par le SMICTOM d’un défi familles Zéro déchets (recherche d’une quarantaine de familles)

    6 / Modification du PLU dans la zone du Grand Carroi
    Plusieurs membres de notre Collectif ont déposé des remarques marquant leur opposition.
    La Coordination a déposé le texte ci-joint, dont le Collectif est signataire.

    7 / ‘Récit de voyage’ de Lucile et Julie, reporté à la prochaine réunion du Collectif en janvier.

    Les prochaines réunions du Collectif Chinonais Environnement 

    Mercredi 11 janvier à 20 h. avec son pique-nique pour partager un diner en ce début d’année
    Mercredi 8 février à 20 h
    Mercredi 8 mars à 20 h
    Mercredi 5 avril à 20 h
    Mercredi 10 mai à 20 h
    Mercredi 14 juin à 20 h

    à la Maison des Associations, 45 rue J-Jacques Rousseau à Chinon