Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Collectif Chinonais Environnement - Page 3

  • Communiqué de presse du Collectif Chinonais Environnement

    Pour faire suite à l'événement d’hier mardi 28 mars 2017 au Cinéma Le Rabelais de Chinon
    «  Le chinonais territoire en transition ? » 
    autour du documentaire « Qu’est-ce qu’on attend ? » réalisé par Marie-Monique ROBIN,
    voir le bilan de la soirée en cliquant sur "lire la suite" :

    Lire la suite

  • "Qu'est-ce qu'on attend ?" Film-débat au cinéma Rabelais le mardi 28 mars à 20h30

    Le Chinonais, territoire en transition ? Nous vous invitons à la projection-débat du nouveau film de Marie-Monique Robin "Qu'est-ce qu'on attend" au cinéma Rabelais de Chinon le mardi 28 mars 2017 à 20h30.

    Oui, le Chinonais est déjà «  en Transition » ! C’est à dire conscient de la place de chacun pour apporter sa part et contribuer au monde qui se transforme. Des citoyens conscients, heureux de s’éveiller à la réalité désormais évidente : la surconsommation est non seulement absurde et suicidaire mais elle rétrécit nos intelligences et affecte notre avenir… Certes, les améliorations technologiques nous ont apporté du confort, une meilleure santé et des relations élargies. Puis tout s’est emballé, nous avons été abrutis d’injonctions à «avaler» plus et plus de produits, nourritures, objets vite déclassés, etc. En somme : «  consommez pour exister ! » Ce faisant, nous avons souvent enrichi les actionnaires… Mais pour tous, cet emballement épuise nos ressources, altère notre santé et fragilise notre autonomie. 
    La transition concerne trois axes essentiels : maîtrise alimentaire, indépendance énergétique, dynamisme intellectuel. Partout dans le monde, cette prise de conscience délie les comportements, libère les relations entre citoyens et développe la créativité. 
    C’est à Ungersheim, une ville d’Alsace, que la documentariste Marie-Monique Robin a filmé les initiatives d’une transition réussie. On se réjouit de découvrir la vingtaine d’actions entreprises dans cette commune sur tous les aspects de la vie quotidienne : l’alimentation, l’énergie, les transports, les échanges, l’habitat, l’éducation, les déchets… De quoi être fiers ! «  Vous êtes à la pointe du progrès ! » admire le fondateur du mouvement des villes en transition en 2006, Rob Hopkins.
    A voir ce film on est heureux de se reconnaitre acteurs du changement. Alors « QU’EST-CE QU’ON ATTEND ? » 
     
    • Autour du film : 
     

     

     
  • Compte-rendu de la réunion du Collectif Chinonais Environnement du 8 février 2017

    1 / Communication par facebook
    La page Facebook du Collectif Chinonais Environnement a été créée / A la date du 8 février : 78 fans / 1 administrateur : Dimitri.
    Rappel du site internet du Collectif régulièrement mis à jour (Michel) : http://collectifchinonaisenvironnement.hautetfort.com 

    2/ Zéro phyto : 

    Guide de gestion écologique des espaces collectifs publics et privés : plusieurs exemplaires commandés et répartis entre nous par Dimitri

    Pour un marché bio à Chinon le 29 juillet : groupe de travail : Lucile, Aurore, Jean-Jacques 
    Marché organisé en collaboration avec ‘Vignes en guitare’ à la collégiale saint Mexme, qui conjugue musique jazz et salon des vins.
    L’accès au salon des vins, dans l’espace clos devant la collégiale, étant conditionné par un droit d’entrée (5 euros), le marché des producteurs bio sera installé en libre accès, à proximité, place saint Mexme.

    Il nous faut demander une autorisation au Maire, par courrier ; un droit d’emplacement sera à payer par les producteurs.
    Horaires du marché : 8 h à 18 h ? (à préciser)

    Communication partagée avec ‘Voyage en guitare’, explicitant notre revendication d’une nourriture bio dans les établissements publics (cantines, hôpital, maisons de retraite...) .
    Partage de coûts de la communication ? Peut-être difficile pour le Collectif qui n’a pas de moyens financiers.

    14 mars : AG du Groupement des Agriculteurs biologiques et en biodynamie de Touraine (GABBTO). Jean-Jacques donne l’information de ce marché.
    Bulletin de pré-inscription à prévoir.

    Démarches auprès des agriculteurs :

    - Le Collectif accepte la proposition des Habitants de Saint-Louans de co-organiser un débat public à l’automne 2017, invitant notamment les Syndicats des vins de Chinon et de Beaumont-en-Véron qui se mobilisent actuellement à partir des courriers envoyés aux viticulteurs par les riverains. 
    Des Habitants de Saint Louans ont contacté dans cette perspective l’association Générations futures.
    Dominique propose l’intervention d’une chercheuse de l’INRA pour accompagner le débat.
    - Les écoles à proximité de parcelles traitées (Saint-Benoit la Forêt / Marçay) : courrier de rappel envoyé à l’Inspecteur d’Académie, car 1er courrier resté sans réponse.
    Démarches à poursuivre à Marcay : Maire / directrice de l‘école / fédération des parents d’élèves

    3 / ‘Territoire en transition’ -  mardi 28 mars à 20 h 30 : projection du film ‘Qu’est ce qu’on attend ?” Marie-Monique Robin / cinéma le Rabelais à Chinon – groupe de travail : Marie-Christine, Marie, Marc. 

    Suite au film, débat animé par Marc Mauvy, associé à Pascal Hugo, un des animateurs de l’association Transition Brenne à Reugny (37) 
    http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Environnement/n/Contenus/Articles/2016/05/03/Transition-energetique-Reugny-pionniere-2704080

    Dans le cadre du débat, distribution de 2 post-it à chaque spectateur afin que chacun inscrive deux mesures nécessaires de son point de vue pour que sa commune travaille à sa transition.
    Noter sur chaque post-it sa commune d’habitation.
    Tous ces post-it seront affichés sur les murs du cinéma au fur et à mesure des débats.
    Une fois les débats terminés, les préconisations des habitants seront répertoriées pour chaque commune et seront envoyées aux maires concernés, comme indication des souhaits de certains de leurs administrés.
    Relever les noms et coordonnées des personnes intéressées pour poursuivre ce projet ‘Territoire en transition’, dans le cadre du groupe de travail.

    Communication :

    • Collectif : lettre d’information concernant la projection du film aux Maires des communes du Chinonais (voir pièce jointe
    • Collectif : Flyer et ‘bande-annonce’ pour le cinéma (conception : Dimitri)
    • Cinéma : annonce du film dans sa programmation


    4 / Coordination des associations  et collectifs pour un débat citoyen sur l’avenir de Chinon / suite mobilisation contre parking Brèche 
    9 au 15 mars : 
    accueil à Chinon d’une vingtaine d’étudiants et de leurs enseignants, de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris.
    Projet : engager une réflexion et un travail avec les habitants pour réfléchir à l’évolution de la ville - ‘Penser Chinon’
    Premier Dialogue public : mercredi 15 mars à 19 h salle Olivier Debré – Hôtel de Ville (salle à reconfirmer) / Attention, la participation à cette réunion remplace notre prochaine réunion du Collectif
    Cette première période de travail sera suivie de 2 autres, en mai et juin.

    5 / Création de nouveaux jardins partagés en pied de forteresse
    A l’initiative de l’ASPIE et d’habitants de la rue Voltaire, négociations en cours avec le Conseil départemental et la mairie de Chinon.

    6 / Centrale nucléaire de Chinon

    Réunion de la Commission Locale d’Information (CLI) du 7 / 02  / 17 : démantèlement de l’Atelier des Matériaux Irradiés (AMI)
    Voir en pièces jointes, le compte-rendu du représentant du Collectif à la CLI (Michel) et le compte-rendu provisoire de cette réunion établi par le secrétariat de la CLI incluant la présentation officielle de ce démantèlement par EDF.

    7 / Adhésion au réseau ‘Sortir du nucléaire’ : poursuite des échanges
    Etant donné l’émotion produite dans le Collectif par le départ d’un de ses membres actifs , suite à la décision d’adhérer au réseau ‘Sortir du nucléaire’ prise lors de la réunion du 
    11 janvier 2017 (15 pour / 2 contre / 6 abstentions), poursuite des débats autour du bien-fondé d’une telle décision.

    Le Collectif et les positions ‘radicales’ 

    . Enoncer comme nécessaire une ‘sortie du nucléaire’ ne serait-il pas moins radical en fait, qu’énoncer la nécessité du ‘Zéro Phyto’ dans le cadre de nos actions actuelles par exemple en direction des agriculteurs ?
    . Même si dans sa charte, le réseau ‘Sortir du nucléaire’ énonce la nécessité d’un développement des énergies alternatives, n’est-il pas essentiellement marqué par une image d’anti-nucléaire ?
    . Cette image n’est-elle pas à même de fragiliser la considération dont bénéficierait le Collectif à l’heure actuelle dans la Commission Locale d’Information (CLI), parce que marqué par une position de ‘modération’ ?
    . Le Collectif en tant que tel, qui n’a pas statut d’association mais a fonction de plateforme d’échanges, de débats et d’actions, doit-il adhérer à des réseaux, regroupements, associations... ?  Si la réponse est négative, il reviendrait à chacun de ses membres d’engager ses propres adhésions comme il le souhaite.
    . Pourquoi ce débat sur la question du nucléaire nous ‘remue’ t’il de manière importante ? Y a t’il des précautions implicites, voire un interdit, dans notre région fortement marquée par les emplois générés par cette industrie ?

    A propos des modes de fonctionnement  du Collectif :
    Quelles sont les bonnes modalités de fonctionnement ?
    . Dans la mesure où, à l’instar d’associations, il n’y a ni bureau, ni conseil d’administration, ni AG , la réunion mensuelle du Collectif ouverte par définition à tous, est-elle souveraine dans ses décisions ? Les réunions mensuelles du Collectif sont-elles des AG permanentes ?
    . Pouvons-nous accepter qu’une décision prise à une forte majorité, soit remise en question lors d’une réunion suivante ? A quelles conditions ?  
    . A l’occasion de certaines prises de décision, notamment celles concernant la dimension identitaire du Collectif, peut-on se contenter d’organiser la prise de décision en privilégiant implicitement les votes ‘pour’ ? Ne faut-il pas commencer par exprimer les votes ‘contre’, les expliciter et les travailler en profondeur, avant de se préoccuper des votes ‘pour’ ? Serait-ce ainsi un moyen de travailler dans le sens de ce qui a été défini lors d’une réunion précédente comme étant ‘la sociocratie qui incite à continuer les débats tant qu’il y a des oppositions” ?
    . Le Collectif doit-il prendre des décisions susceptibles d’entrainer l’opposition, voire le départ de certains de ses membres ? Si la réponse est négative, peut-on imaginer être constamment dans le consensus  et qu’en serait-il de nos possibilités d’action effectives ?
    - Quelle importance a la dimension ‘affective’ entre les membres du Collectif, dans les prises de décision ? 

    La réunion semble se terminer sur une décision stabilisée : "pour" l'adhésion, malgré les réticences exprimées à nouveau , mais assortie d'une proposition de ne plus engager le collectif par rapport à d'autres associations ou mouvements existants. Cette proposition a été approuvée de manière informelle. Elle met le collectif en porte à faux par rapport à sa décision sur ‘sortir du nucléaire’. Mais, si nous avons une certaine tolérance à l'ambiguïté, nous pouvons en rester là (?)

    Les prochaines réunions du Collectif Chinonais Environnement :

    - Mercredi 15 mars à 19 h : réunion du Collectif remplacée par le Dialogue public 1 "Penser Chinon" à la salle Olivier Debré de l'Hôtel de Ville de Chinon (cette salle sera reconfirmée)
    - Mercredi 5 avril à 20 h
    - Mercredi 10 mai à 20 h
    - Mercredi 14 juin à 20 h

    A la Maison des Associations, 45 rue Jean-Jacques Rousseau à Chinon 

    Bien cordialement.

    Collectif Chinonais Environnement
    http://collectifchinonaisenvironnement.hautetfort.com 

  • Dialogue public "Penser Chinon" le 15 mars

    Penser Chinon
    Une école d'architecture à la rencontre d'une ville et de ses habitants

    Dans le cadre de l'opération "Penser Chinon", les étudiants et les enseignants de l'Ecole spéciale d'architecture de Paris vous invitent très cordialement à participer au premier

    dialogue public
    (réunion d'information et d'échanges)
    qui se tiendra
    le mercredi 15 mars 2017 à 19 h.
    à la Mairie de Chinon - Salle Olivier Debré

    Les étudiants et les enseignants de l'Ecole spéciale d'architecture de Paris y présenteront leur démarche et leurs premières impressions de la ville. Ils échangeront avec les Chinonais sur leur vision de la situation actuelle, leurs souhaits, leurs idées et leurs attentes pour l'avenir de leur cité.

     
     

    Participez ! Exprimez-vous !

     

    Réunion organisée avec le soutien de la Coordination pour un débat citoyen sur le futur de Chinon et l'abandon du projet de la Brèche.

    Durant le premier semestre 2017, des étudiants en architecture et leurs enseignants viendront à la rencontre des Chinonais pour échanger sur leur ville et recueillir leur sentiment. Des dialogues publics ponctueront leur démarche pour déboucher sur une analyse commune de la situation et des enjeux d'avenir, puis, dans un second temps, sur des hypothèses d'aménagement dans la ville.

    En mai 2016, lors d'une réunion publique, la Coordination pour un débat citoyen sur le futur de Chinon et l'abandon du projet de la Brèche avait pris l'engagement auprès des Chinonais d'accueillir et d'encourager toute réflexion concertée sur l'avenir de la ville. Dans la logique de cet engagement, la Coordination soutient la démarche "Penser Chinon" conduite par l'Ecole spéciale d'architecture de Paris, ses enseignants et ses étudiants.