Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Prochaine réunion du Collectif : mercredi 13 décembre 2017 à 20h

    à la Maison des Associations, 45 rue Jean-Jacques Rousseau à Chinon.

    Ordre du jour :

    • Bilan de la réunion publique sur le perturbateurs endocriniens du 16 novembre 
    • Compte rendu de la réunion publique sur le projet citoyen de production d’ énergies alternatives 
    • Organisation interne : fonctionnement des listes atelier et liste large 
    • Les dates et sujets des prochaines réunions de 2018
    • ....................................
     
    Et voici  le compte-rendu de la dernière réunion du Collectif Chinonais Environnement, le 8 novembre 2017

    1 / Perturbateurs endocriniens : compte-rendu rencontre 
    Alix Téry-Verbe, Sabrina Hamadi,  Conseillères  Régionales (Europe Ecologie les Verts)
    Ces élues ont obtenu l’accord de l’Assemblée régionale pour un projet d’étude menée entre 2018 et 2020 sur l’impact des perturbateurs endocriniens en Région Centre Val de Loire.
    Elles ont souhaité rencontrer des représentants du Collectif, étant donné les réflexions et actions très avancées, menées par les habitants dans le Chinonais.
    L’enjeu pourrait être que le Chinonais soit un des territoires privilégié de cette étude ; le Collectif en étant un acteur-relais.
    Mais... Peut-on se contenter d’une étude, une nouvelle étude encore..alors que l’impact des perturbateurs sur la santé ne peut plus être contesté.
    Suggestions faites aux 2 élues :
    • Ne faut-il pas consacrer une partie du financement de cette étude à une action concrète dans notre région : un affichage d’alerte sur les perturbateurs dans toutes les communes ? / la programmation d’une série de conférences explicitant ce que sont les perturbateurs, comme nous l’avons fait à Chinon ? / un appel à témoignages... Bref, une “étude–action” pour diffuser largement les informations et susciter les prises de conscience ... avant 2020... 
    • La réalisation d’analyses dans le périmètre du centre hospitalier (dans et hors bâtiments) de façon à évaluer l’origine et les quantités de perturbateurs endocriniens accumulées (ceux provenant de l’incinérateur proche, des produits ménagers, des plastiques utilisés, etc...)

    2 / Compte rendu de la rencontre avec Fabienne Colboc , députée d’Indre et Loire le vendredi 27 octobre : information sur les réflexions et actions entreprises par le Collectif / interrogation de sa question au Ministre de l’Agriculture en tant que députée, favorable à un “usage raisonné” du glyphosate puis l’évolution de sa position / mis en garde par rapport à l’influence des lobbies de l’industrie chimique et syndicaux...
    Demande à ce que nous lui donnions à rencontrer agriculteurs bio et GABBTO.
    Débat entre les membres de cette réunion qui amènent à la conclusion suivante : le Collectif a pour vocation d’alerter les élus sur les questions cruciales relatives à l’environnement, mais en aucun cas n’a à faire le travail pour eux. 
    D’où, on prévient le GABBTO de ce souhait de contact. Suite à la réponse des représentants du GABBTO, on transmet simplement les coordonnées.

    3 /Compte-rendu de la rencontre avec des représentants de la section syndicale FO du centre hospitalier
    - Questionnement partagé sur les effets de l’incinérateur sur la santé. 
    La section syndicale prévoit :
    l’envoi d’un courrier au SMICTOM pour demander à être consultée en tant que riverains, dans le cadre de l’interrogation en cours sur la poursuite ou non de l’exploitation de l’incinérateur après 2019 ; 
    d’aborder cette question avec le directeur de l’hôpital courant décembre dans le cadre de réunions du CHSCT (Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ) et du CET (Comité d’étude technique).
    Elle tient informé le Collectif.
    - La mise en place de panneaux photovoltaïques sur les toitures des bâtiments de l’hôpital
    Convergence d’intentions et de projet entre les membres de la section syndicale et le Collectif “Energies renouvelables citoyennes en Rabelaisie” 

    4 / Création d’un groupe de projet visant à une production citoyenne d’énergie renouvelable
    A l'initiative du PNR et du Collectif “Energies renouvelables citoyennes en Rabelaisie” (nom définitif), avec le soutien de Energies alternatives.
    Un collectif s’est constitué au fil de plusieurs réunions depuis juin dernier, soutenu par les élus de Huismes et accompagné par le PNR (moyens humains, étude de faisabilité, aide d’un avocat pour la création d’une société).
    Enjeu : gouvernance citoyenne
    Plusieurs modes de participation, d’implication, possibles  : participer au travail de ce collectif ? / participer à son financement ?
    Plusieurs sites en cours d’étude : toitures de l’hôpital ? / une ancienne décharge située à Saint Benoit la Forêt ? / toitures de bâtiments privés... ? 
    La prochaine réunion de ce collectif : mercredi 20 décembre à 19 h , salle du Foyer à Huismes.
    Contact :  Jean-Claude Thévenon   mail :  thevenonjean-claude@orange.fr

    Invitation par le PNR à participer à une réunion publique d’information sur ce sujet :
    Créé depuis peu, le collectif « Énergies renouvelables citoyennes en Rabelaisie » est composé de particuliers motivés pour investir dans des projets locaux d’énergies renouvelables. Le groupe souhaite s’ouvrir à d’autres particuliers intéressés et mobiliser autour de la production d’une énergie locale et responsable. Il organise pour cela une réunion d’information ouverte à tous avec l’aide du Parc naturel régional. Rendez-vous 
    mercredi 6 décembre à 19h, salle D de l’ancien collège rue Jean-Jacques Rousseau à Chinon 
    Les participants pourront notamment découvrir les modalités d’investissement et les sites potentiels dans le chinonais.
    En espérant vous voir nombreux,
    Bien cordialement,
    Sandrine VASSEUR
    Chargée de mission énergies renouvelables participatives et adaptation au changement climatique
    Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine

    5 / Demande à la Communauté de communes pour que tous les projets de construction de bâtiments soient accompagnés de panneaux photovoltaïques en toiture
    Préparation d’un courrier, à mettre en discussion dans le cadre du Collectif.

    6 / La Coordination pour un débat citoyen sur le futur de Chinon, rassemblant 7 collectifs et associations, dont le Collectif Chinonais Environnement (Jean-François )
    Cette coordination a permis l’accueil à Chinon et l’organisation d’un travail d’analyse et de projets d’une quinzaine d’étudiants et leurs enseignants, de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris de mars à juin 2017.
    Lors d’une réunion avec le Maire de Chinon, le 26 octobre,  celui-ci a informé des représentants de la Coordination des différents projets en vue.
    Il a à priori accepté le principe d’une instance multipartite  visant à la participation citoyenne pour travailler à l’évolution de la ville.
    La Coordination travaille à l’élaboration d’un texte présentant ses propositions pour organiser cette instance.
    Ce texte sera soumis sous peu à l’approbation de notre Collectif.

    Cette coordination doit-elle se transformer en association, pour continuer à travailler sur ce projet ?
    Après différents échanges, le Collectif Chinonais n’y est pas favorable. Continuer à travailler en coordination de différents collectifs et associations, permet d’élargir les débats et de continuer à concerner toujours plus d’habitants.

    7 / Multiplication d’initiatives visant aux échanges entre habitants
    Sous la dénomination de “Trocs en stock”, l’organisation d’échanges entre habitants a eu lieu à Chinon, le 11 novembre dernier. Elle a connu un beau succès et sera ré-éditée bientôt. Il est réjouissant de constater que les échanges non-marchands se multiplient dans tous les domaines.